Formateur

Comment faire des ‘petites phrases’ qui marquent les esprits

Vous êtes formateur en entreprise ? Manager d’une équipe ? Leader d’une entreprise ? OU encore élu ?…

Comment avoir des discours convaincants et faire de petites phrases qui marquent les esprits ? Les figures de rhétorique, telles qu’analogie, questions, métaphores… permettent de fleurir le langage, et d’impacter les esprits. Elles frappent l’attention et l’imagination de l’auditeur et facilitent la mémorisation d’une idée.

Notez les petites phrases des hommes politiques. Ce sont souvent des figures de rhétorique. Et ne croyez pas d’ailleurs qu’elles leur viennent à l’esprit par hasard : il y a des équipes pour les mettre au point et ils les apprennent ensuite par cœur pour les glisser «négligemment » dans leur discours !

Voici quelques exemples de figures rhétoriques :

 

Dans vos prises de parole en public, utilisez la comparaison ou l’analogie

Elle doit être : cohérente et juste Si votre comparaison est incongrue ou exagérée, vous risquez d’obtenir le contraire de l’effet désiré.  La qualité de vos comparaisons dépend de leur originalité et de leur puissance.

  • La justice, c’est comme la Sainte Vierge. Si elle n’apparaît pas de temps en temps, le doute s’installe. (Michel Audiard)
  • Dire oui à tout et à tout le monde, c’est comme si on n’existait pas. (Tahar Ben Jelloun)
  • Laissez les gens faire sans formation c’est comme donner le volant à un gamin qui n’a jamais pris la moindre leçon.

 

 

Insérez un brin de poésie dans vos présentations avec la métaphore

Presque toutes les espèces de mots peuvent devenir des métaphores : iI s’agira alors de présenter de façon originale, frappante ou inattendue, un objet, une personne, une idée, etc., au moyen d’autres personnes, objets ou idées présentant avec les premiers une certaine analogie. Ainsi, Clémenceau était appelé « Ie Tigre » parce qu’on voyait une analogie entre ses qualités et celles du tigre. D’une personne très douce on dit que c’est un « agneau », d’un homme très fort que c’est un « lion » etc. Pour être bien comprise la métaphore emprunte souvent ses images à un domaine en faveur dans une société, à un moment donné.

 

Contrastez vos idées avec l’antithèse

  • Ils nous ont promis un échec cuisant, nous connaissons une réussite éclatante.
  • “L’histoire est entièrement vraie puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre”.(Boris Vian)
  • « Sans règle du JE c’est la règle du JEU » (de moi et autres consultants😊)
  • « Sans fiche de poste décrivant ce que vous êtes censés faire, vous serez évalué sur tout ce que vous ne faites pas » (que de moi je crois !)

 

Apostrophez votre auditoire

  • Ah, chère Madame, si vous pouviez voir ce qu’est devenue cette entreprise !
  • Mademoiselle, vous qui avez les clients au téléphone, vous comprenez bien le problème!

 

Questionnez votre public

Avec une question rhétorique qui n’appelle pas de réponse, où la réponse est impliquée par la question :

  • Voulez-vous voir un jour un drapeau ennemi flotter sur le toit de I’EIysée ?
  • Devons-nous perdre des clients pour envisager de corriger ces erreurs ?
  • Devons-nous attendre d’avoir un blessé pour porter nos équipements de sécurité ?

Ou une question toute simple bien utilisée dans ce genre de blog

Et vous, connaissez -vous d’autres façons de faire de petites phrases qui marquent ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *