Formateur est l’un des métiers les plus en croissance, notamment pour les cadres, c’est ce que confirme l’étude 2022 de l’Apec (1). Ainsi devenir formateur en 2022 est probablement une bonne idée pour vous reconvertir ou pour ajouter une corde à votre arc. Alors, comment devenir formateur indépendant en 2022 ? Pour répondre à cette question, nous vous présentons un article en 4 points :

  1. Les compétences requises car la réforme de 2018 de la formation professionnelle a rendu ce métier un peu plus difficile d’accès avec la norme Qualiopi, la digitalisation, des financements variés comme le CPF…
  2. Le titre professionnel de formateur professionnel d’adultes. Car il s’agit d’une formation certifiante éligible au CPF, 100% finançable si vous êtes demandeur d’emploi. Son référentiel est créé par le ministère du travail, elle couvre donc tous les aspects du métier. A savoir, notre organisme de formation délivre cette formation à distance ou en présentiel à Marseille. Contactez-nous pour en savoir plus
  3. Nous balayons les statuts juridiques envisageables pour devenir formateur.
  4. Puis nous répondons à la question comment devenir formateur indépendant, statut qui revêt pas mal d’avantage : totale autonomie, notamment en matière d’organisation de son temps de travail , travail motivant et polyvalent …
formateur est un métier en pleine croissance, alors devenez formateur indépendant en 2022

1. Quelles sont les compétences à acquérir pour devenir formateur d’adultes ?

  • Savoir construire un scénario pédagogique qui vous permet de préparer vos interventions ;
  • Maîtriser l’animation des formations collectives en présentiel et à distance avec des techniques variées (World café, co-développement, brainstorming, jeux de rôles, pédagogie inversée….) ;
  • Savoir concevoir des formations intégrant des multimodalités (à distance, e-learning, accompagnement, afest…) ;
  • Être capable de créer des dispositifs d’évaluation des acquis et des compétences ;
  • Le formateur doit désormais aussi être un coach pour accompagner individuellement ses apprenants ;
  • Pouvoir se repérer dans le paysage des acteurs institutionnels et dans les principaux dispositifs de financement (AFEST, CPF, plan de développement des compétences, PRO A…) et aider ses clients à monter les dossiers de financement ;
  • Et bien sûr respecter les procédures relatives à la règlementation de la formation professionnelle, notamment Qualiopi.

2. Le titre professionnel de formateur professionnel d’adultes, une formation de formateur 100% finançable

  • Le titre professionnel de formateur d’adultes prépare efficacement au métier en couvrant l’ensemble des compétences préalablement citées ;
  • Son référentiel est conçu par le ministere du travail et mis à jour régulièrement ;
  • Les titres sont enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et éligibles au CPF ;
  • Selon BILAN DES TITRES PROFESSIONNELS (Source Ministère du travail), près des trois-quarts des certifiés aux titres professionnels occupent un l’emploi correspondant à leur qualification dans les six mois qui suivent leur certification !

3. Tous les statuts pour devenir Formateur d’Adultes

  • Un emploi en CDI. Vous êtes alors salarié d’un organisme de formation ou employé par une entreprise qui a besoin d’un formateur interne pour former ses salariés ou ses clients (dans ce second cas, vous exercerez alors souvent d’autres missions s’ajoutant à votre casquette de formateur comme celles de conseiller, consultant, de responsable qualité, ou encore responsable HSE…) ;
  • Un contrat précaire (CDD, temps partiel et mobilité). On trouve ce type de contrat surtout dans le secteur associatif et dans la formation des jeunes et des demandeurs d’emplois financée par les pouvoirs publics ;
  • Le statut de formateur indépendant, en étant micro entrepreneur notamment. C’est le statut le plus répandu pour un formateur et il peut être cumulé avec un autre emploi ;
  • Le portage salarial et la SCOP (société coopérative de forme SA, SARL ou SAS). Dans ces 2 cas vous êtes salarié mais bénéficiez d’une plus grande autonomie

4. Comment devenir formateur d’adultes indépendant ?

  • La microentreprise
  • La SASU
  • Le portage salarial
  • L’alternative SCOP

4.1 Le statut plus simple pour un formateur indépendant, la microentreprise :

  • Le site Bpifrance création édite un espace dédié à la micro-entreprise. Cette page regroupe les principales informations sur ce statut. Il explique notamment où et comment s’inscrire pour devenir micro-entrepreneur. C’est un statut qui est simple à obtenir, les formalités de création sont très allégées, votre comptabilité se résume à un livre de recettes et vous payez seulement vos cotisations de 22% sur votre chiffre d’affaires.
  • Donc si vous ne facturez pas, vous ne cotisez pas. Mais attention, vos droits à la retraite dépendant de ce CA et vous n’aurez pas droit à ma protection chômage ;
  • Finalement, ce régime s’adresse principalement aux personnes qui souhaitent tester une activité ou l’exercer de façon accessoire, en complément d’une autre activité

4.2. Le statut SESU

  • La SASU est une société, il y a donc un formalisme de constitution et de fonctionnement plus lourd que dans la microentreprise ;
  • Les bénéfices de la SASU sont soumis à l’impôt sur les sociétés.
  • La rémunération du dirigeant est quant à elle soumise à l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) ;
  • Vous pouvez plus tard faire entrer des associés ;
  • Avantages par rapport à la microentreprise : la responsabilité du fondateur est limitée à ses apports au capital de la SASU (sauf faute de gestion) et vous pouvez réaliser un CA illimité, contrairement à la micro où dans les services vous êtes limité à 76000€.

4.3. A savoir, en tant que formateur indépendant, dans le statut SESU comme dans la microentreprise :

  • Vous devrez également déposer une demande de numéro déclaration initiale d’activité (DA) en préfecture auprès de la DREETS ;
  • Et transmettre tous les ans un bilan pédagogique et financier (BPF). Cette déclaration est obligatoire pour intervenir en formation professionnelle à votre compte. Si vous suivez une formation au titre professionnel de formateur, nous vous accompagnons dans cette démarche).
  • A noter, depuis janvier 2022 vos interventions directes auprès des clients ne sontt pas reconnues en tant qu’actions de formation professionnelle si vous n’êtes pas certifié Qualiopi. Or, il est difficile d’obtenir cette certification en début d’activité. Ce qui, rappelons-le, ne vous freinera nullement pour les activités en sous-traitance puisque vous interviendrez alors pour des OF qui seront, eux, certifiés Qualiopi. Et vous pourrez envisager d’obtenir cette certification plus tard.

4.4 Pensez à l’ACRE pour la création de votre activité de formateur indépendant

« L’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (Acre) consiste en une exonération partielle de charges sociales, dite exonération de début d’activité, et un accompagnement pendant les premières années d’activité. Elle permet aussi à certains bénéficiaires de prétendre à d’autres formes d’aides. Les conditions d’attribution de l’Acre (bénéficiaires, formalités et taux d’exonération) dépendent de la date de votre souscription au dispositif (depuis le 1er janvier 2020 ou avant cette date). Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise (Acre) » (4)

4.5. Autre statut pour devenir formateur indépendant, le portage salarial

  • Sous ce statut “hydride”, vous restez autonome tout en étant salarié avec les avantages liés (cotisation retraite, assurance chômage, fond de financement de la formation professionnelle…) ;
  • Votre travail administratif et comptable est allégé ;
  • Vous bénéficiez du système qualité Qualiopi (à vérifier en fonction de la société de portage), des outils de gestion de la société de portage, de leur numéro de déclaration d’activité… ;
  • Mais attention, vous devez toujours trouver vos propres clients ;
  • Et le coût est relativement élevé au regard du micro-entreprenariat (frais de gestion plus cotisations patronales et salariales. Faites faire des simulations mais en général cela représente plus de 50% de votre chiffre d’affaires).

4.6 L’alternative SCOP (société coopérative de forme SA, SARL ou SAS)

  • « Une société coopérative de production (scop), parfois également appelée « société coopérative ouvrière de production » ou « société coopérative de travailleurs », est en droit français, une société commerciale qui se distingue des sociétés classiques par une détention majoritaire du capital et du pouvoir de décision par les salariés. » (Wikipédia)
  • Vous n’êtes pas emballé par le portage et vous n’avez pas envie de vous lancer seul(e) dans l’entreprenariat ? La SCOP (Société Coopérative et participative) est une entreprise dans laquelle les salariés sont également les associés de l’entreprise. Elle vit et se développe sur le marché comme n’importe quelle autre organisation.
  • Tous les salariés sont associés et détiennent au moins 51 % du capital. En Assemblée générale, tous votent pour les orientations à prendre et élisent leurs dirigeants. La difficulté : trouver une SCOP qui vous convient dans ses finalités, son fonctionnement et sur le plan humain. Le recrutement est le point épineux d’une SCOP ! (5)

Enfin, pensons-y : « Investir dans la formation c’est conjuguer au présent mais aussi au futur le souci des hommes et le souci des résultats. » (Philippe BLOCH). Alors à bientôt avec nous en formation ? Contactez-nous pour en savoir plus.
Téléphone :
04 91 19 18 14 de 8h30 à 18h
06 27 22 15 35 de 18h à 19h


Nos sources pour cet article :

  • Le métiers cadres porteurs en 2022 Etude APEC
  • Les sites de BPI France
  • Les Baromètres de la formation Centre Inffo
  • Direction de l’information légale et administrative (service du premier ministre)
  • Site the conversation, les bonnes raisons de créer ou de rejoindre une SCOP