Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/da0ce6680ee2ea79fce35e4e7aad3d8e/asformationpaca/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2758

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/da0ce6680ee2ea79fce35e4e7aad3d8e/asformationpaca/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2762

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/da0ce6680ee2ea79fce35e4e7aad3d8e/asformationpaca/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3706
Gestion du stress, les femmes plus concernées ? | AS Formation PACA

Gestion du stress, les femmes plus concernées ?

Les femmes sont-elles plus stressées que les hommes ? OUI ! Elles sont plus touchées que les hommes par le stress chronique et les troubles anxio-dépressifs qui en résultent. Plusieurs facteurs expliquent le stress des femmes, et ils sont en prendre en considération lors d’une formation gestion du stress !  gestion du stress en intra sur Marseille, Aix en Provence, Toulon…

Plusieurs études montrent que la réactivité au stress est variable entre les sexes et aussi les genres.

Plusieurs études montrent que la réactivité au stress est variable entre les sexes et aussi les genres. Le genre, appelé parfois sexe social, est façonné par l’éducation et la culture contrairement au sexe biologique qui a pour origine la présence ou non du chromosome Y. Une différence attribuée au genre plutôt qu’au sexe est que les hommes sont en général plus sensibles à des stress impliquant une performance alors que les femmes seraient plus sensibles au stress impliquant un rejet social (Pardon et Rattray,2008).

Une théorie fondée sur l’évolution  propose que les hommes,dont le rôle était de combattre les prédateurs, ont développé des stratégies de combat ou fuite(fightorflight)alors que les femmesdontlerôle était principalement le soin aux enfants ont adopté des stratégies du type « protéger et sociabiliser » (tend and befriend) dans les situations difficiles (Taylor et coll., 2000).

 

Les femmes sont plus stressées que les hommes pendant la vie active

Une étude de l’Ined publiée en décembre en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, démontre que, de nombreuses inégalités en entre les sexes perdurent et certaines expliquent pourquoi les femmes sont plus sujettes au stress chronique.

Pendant la vie active, les femmes connaissent la difficile articulation entre vie professionnelle et vie familiale. Elles continuent à consacrer plus de temps aux tâches éducatives et domestiques que les hommes. Pour une famille avec 2 enfants une enquête INSEE de 2010 révèle ainsi les chiffres de 2,5h de temps domestique et 2,5h de temps parental pour les femmes. Soit 5h de temps au total ! Pour les hommes, ces durées sont d’1h inférieure en moyenne pour le temps domestique, et 1h en moyenne inférieure pour le temps parental.

A la retraite, les inégalités perdurent

Puis, à la retraite, les femmes assurent l’essentiel des soins prodigués aux proches en situation de dépendance, qu’il s’agisse de leur propre famille ou de celle du côté de leur conjoint. « Ce rôle d’aidante se tient au détriment de leur propre santé : la pénibilité et le stress qui lui sont associés se traduisent par des risques accrus de troubles psychiques, en particulier de dépression ».

Ces réalités émergent lors des formations en gestion du stress. Au-delà de leur perception et leurs sources de leur stress au travail, les participantes ont souvent le souhait d’aborder aussi la sphère privée. Elles font ainsi des prises de conscience salutaires,  identifient des solutions, et sont amenées à pratiquer le lâcher prise sur certains sujets…

 

La prévalence des différentes maladies associées au stress est différente entre les hommes et les femmes

Celles-ci souffrent plus souvent de maladies auto-immunes alors que les hommes développent plutôt des maladies coronariennes ou infectieuses. Concernant les maladies psychiatriques,les femmes sont plus sensibles à l’anxiété,la dépression,les phobies et les troubles paniques alors que les hommes montrent plus fréquemment des comportements antisociaux et des addictions aux drogues.

Concluons toutefois que les hommes souffrent plus de stress chronique et de dépression que ce que le disent les statistiques ; mais ils reconnaissent moins leurs difficultés psychologiques. Proposer un coaching peut alors les aider..

Vous souhaitez mettre en place une formation gestion du stress en PACA ? Contactez-nous pour plus d’informations, ou recevoir un programme standard (que nous adaptons ensuite à vos besoins et attentescontact@asformationpaca.fr   Tel 06 27 22 15 25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *